Star Wars - Runaways

Forum RPG Star wars, après l'épisode VII. Alors qu'une partie de la résistance place ses espoirs en Rey, le premier ordre la chasse à travers toute la vaste galaxie.

 

 

 Contexte Politique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Messages : 61
Date d'inscription : 13/02/2016
Localisation : A bord du Finalizer.
Armes : Modèle personnalisé du Blaster des Stormtroopers.
Humeur : Glaciale.
avatar
Général Hux
Bras droit du leader suprême


Après la Bataille d'Endor.


A la suite de la bataille d'Endor l'Alliance Rebelle victorieuse ne rencontre plus d'opposition significative et s'institutionnalise progressivement sous les traits d'une Nouvelle République en assurant la protection de systèmes. A sa tête, Mon Mothma (première chancelière de la nouvelle république et ancienne sénatrice de la République Galactique), Leïa Organa et Sondiv Sella. Une ascension rapide. La Nouvelle République émerge dans les mois suivant la victoire d'Endor et accède au statut d'entité politique dominante en s'implantant sur de nombreux systèmes. La République installe son siège au sein du système Hosnian et un sénat galactique provisoire y est institué. Provisoire car itinérant afin de se faire plus représentatif des populations. Son but est d'invalider au plus tôt les lois impériales liberticides en instaurant une nouvelle législation. Afin de panser les ravages de l'Age sombre de l'Empire, les pratiques de l’esclavagisme sont stoppées au cœur des systèmes sous influence de la République. Cependant les lois promulguées contre la traite d'individus ne sont pas systématiquement respectées alors que des intérêts économiques sont engagés et que des réseaux marchands pré-existent. Les dérives qui subsistent sont sévèrement réprimées, un commerce sous-terrain s'organise. Les mondes ravagés, pollués, par l'effort de guerre industriel de l'Empire reçoivent une aide à la reconstruction.

Ceux prêtant toujours allégeance au souvenir de l'Empire connaissent l'anarchie, chassés par le pouvoir légitime et consumés par les rivalités internes. La chaîne de commandement est désarticulée, les officiers livrés à eux-mêmes ainsi qu'à leurs ambitions. Les ruines des systèmes sous contrôle impérial sont disputées entre de nombreux prétendants au trône. Le Grand Vizir Mas Amedda tente, sans grande réussite, d'ordonner cet ensemble désarticulé depuis une Coruscant délaissée.

L'ébauche d'unification est alors dessinée par l'image de Palpatine, transfiguré en martyr sous un effort de propagande. De nombreux jeunes soldats se sacrifient en son nom.
En parallèle une large partie des ressources militaires de l'Empire se retrouvent entre les mains d'usurpateurs et entrent en collision. La paix galactique n'est pas une vérité unanime. Le secteur d'Anoat se trouve totalement isolé par les conflits.
La Nouvelle République connaît des tentatives de renversement, notamment sur Naboo. Fief symbolique des impériaux puisqu'elle vit la naissance de Palpatine, position stratégique puisqu'il s'agit d'une planète de grande richesse. L'orbite de Naboo fut le théâtre de l'opération Cendres, débutée sur ordre posthume de Palpatine à quelques uns de ses officiers dans les semaines suivant la débâcle d'Endor. Cette opération avait pour but d'engendrer un désastre climatique qui aurait rendu de nombreuses planètes inhabitables. A la suite de cette opération avortée, la planète se voit placée sous la protection de la Nouvelle République. L'escadron Corona repoussa trois tentatives de reconquête par la suite. Les sympathisants à l'Empire organisent dans l'ombre une opération de plus grande envergure.

La bataille de Jakku débute peu de temps après. Cette bataille qui se localise autant dans les airs que sur le sol désertique est d'une ampleur presque équivalente à celle d'Endor. Les forces Républicaines sont en infériorité numérique mais reçoivent le commandement exemplaire de Carlist Rieekan et parviennent à arracher la victoire. La carcasse de l'Inflictor, destroyer impérial, reposant sur Jakku reste encore aujourd'hui le symbole de ce tour de force. Dans les mois qui suivent, les forces impériales se retirent au centre de la Galaxie ainsi qu'au sein de la Bordure Intérieure en affichant une discrétion notable. Un traité de paix nommé Concordat Galactique est signé et ce retrait correspond à l'une de ses injonctions. Ses closes stipulent également l'obligation du désarmement impérial, l'élaboration de frontières et de réparations punitives. La guerre ouverte entre les vestiges de l'Empire et la Nouvelle République aura duré jusqu'en 19 après Yavin. Profitant de ce mutisme forcé, les Impériaux restructurent en réalité leur armement ainsi que leur chaîne de commandement. Grâce à ce traité, la Nouvelle République peut s'orienter davantage sur son propre agencement politique en pensant l'ennemi durablement muselé.

Certains officiers impériaux subissent ce traité comme une humiliation ; de nouvelles générations sont éduquées dans la volonté brûlante de revanche sur une République présentée illégitime, trop faible pour maintenir l'ordre galactique. Honneur bafoué, plaie ouverte. L'obsession est de reconstruire, relancer l'effort de guerre, innover pour reconquérir. Il s'agit du début d'une guerre Froide que la République, dont la population est épuisée par la guerre, refuse de nommer.

Les termes du traité sont explicitement violés lorsqu'un groupe de sympathisants à l'Empire accède finalement à une puissance de guerre suffisante – ce groupe s'exile en des terres inconnues pour former le Premier Ordre. Destiné à être plus ferme et plus fort que l'Empire. Le Premier Ordre est très mobile. Le Leader Suprême Snoke est à la tête d'un centre de commandement itinérant et les nouvelles académies impériales sont implantées à bord de croiseurs interstellaires.

La Résistance a également vu le jour, sous l'impulsion de Leia Organa qui souhaitait garder un œil sur les agissements de l'Empire acculé. Cette dernière demande l'assistance de la République qui lui est refusée sous ordonnance du Sénat Galactique, focalisé sur ses intrigues politiques. Un Sénat convaincu du passage irrévocable à une nouvelle ère ; pour lui, la guerre contre l'Empire relève du passé et il faut maintenant organiser la pérennité d'un pouvoir nouveau, rassurer également les populations. Malgré l'Indépendance de la Résistance, la République tolère ses agissements tout en redoutant son antagonisme envers le Premier Ordre naissant.
En 34 après Yavin la guerre s'ouvre entre le Premier Ordre et la Résistance. La base Starkiller détruit Hosnian Prime ainsi que ses deux lunes, capitale provisoire de la Nouvelle République et socle du sénat Galactique.

Au cœur de ce monde en proie à la guerre technologique, les êtres sensibles à la force se font rares.  L'ordre Jedi n'existe plus, s'il subsiste des Siths alors ces derniers se veulent disséminés dans la galaxie. Prendre conscience de sa sensibilité à la force et à fortiori la pratiquer relève de l'improbable. En l'an 11 après Yavin, Luke Skywalker décide de trouver des apprentis sensibles à la force en utilisant ses connaissances au sein de la Nouvelle République. Cependant cette initiative tourne au désastre quelques années plus tard lorsque l'un de ses disciples, Ben Solo, cède au côté obscur pour rejoindre les chevaliers de Ren – nouvelle organisation d'usagers de la forces embrassant le côté obscur. Ben Solo sous le nom, gagné par l'initiation, de Kylo Ren s'allie par la suite au Leader Suprême Snoke dont il devient l'élève.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://swtfa-runaways.joueurs-rpg.com
 

Contexte Politique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Star Wars - Runaways-